Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Journal d'une savonnière au naturel
  • : Maman de jumelles & ancienne prof d'allemand, je me suis reconvertie à une vie plus verte à la campagne. Ce blog parle de notre vie au milieu des champs et de notre petite savonnerie naturelle :-)).
  • Contact

Recherche

Archives

19 février 2007 1 19 /02 /février /2007 10:47
Jeudi, j'ai produit une vingtaine de boules de bain effervescentes pour le bain.


mes filles en redemandaient, celles d'une copine aussi...
donc je me suis mise au travail.

elles ont la peau toujours si douce après le bain!


là vous voyez le premier lot
que j'ai fabriqué en novembre

.... c'était un peu laborieux de les presser en boules,
mais finalement le résultat était satisfaisant.


et maintenant regardez mes belles boules de jeudi:
elles ont gonflé comme si c'était une pâte à la levure!






c'étaient de si belles boules blanches jeudi!

cette fois-ci je ne voulais pas incorporer les fleurs de lavande dans la boule
.. mais les mettre dessus, dans le sachet de cellophane...
afin qu'on puisse décider si on veut les mettre au bain ou pas.




Il va falloir que je trouve un moyen pour les faire sécher ailleurs... où il fait bien sec et bien frais...
histoire à suivre.... ;-)
Partager cet article
Repost0
15 février 2007 4 15 /02 /février /2007 13:34
quel bonheur de lire mon courrier au soleil devant la savonnerie!

Il fait si beau aujourd'hui, c'est un régal.

Je viens de faire une petite promenade,
les enfants mangent à la cantine (rarissime!)
mon cher et tendre est en réunion à Agen (moins rarissime)

et j'ai décidé de prendre un petit moment pour moi.

Je suis allée voir une voisine
pour lui demander combien coûte son gîte à la semaine
car j'ai des amies savonnières qui vont venir me voir d'Allemagne fin avril.


le voici - c'est 250€ tout compris pour la semaine hors saison
en plus il est très sympa à l'intérieur. Pas mal, non?
 

  voici Pénélope,
l'ânesse de nos voisins du gîte....

nos filles allaient souvent la voir
quand elles étaient plus petites!








voici notre maison
et la savonnerie à côté....




puis la vue depuis notre maison vers les champs.
















Partager cet article
Repost0
14 février 2007 3 14 /02 /février /2007 17:27
Hier, j'ai essayé de me faire un shampooing à la saponaire...

j'ai pris 250ml d'eau déminéralisée
et 5g de racines de saponaire
que j'ai fait boullir pendant quelques minutes.
Ensuite m'est venue l'idée de mettre un peu de romarin, comme j'adore le romarin et en plus il est bon contre les cheveux gras.
Mon mari est allé m'en chercher dehors (il est gentil, non?)
et j'ai rajouté 3 branches fraîches de romarin.

Je me suis lavé les cheveux avec, mais... je vous le dis tout de suite,
c'était pas un franc succès.
Je ne m'attendais pas à ce que ça mousse -- je confirme, ça ne mousse pas;-)
mais ce que je n'ai pas aimé c'est que c'était très difficile à rincer.

Après, j'avais les cheveux un peu "lourds"...

la prochaine fois je vais essayer un rinçage
au vinaigre ou au jus de citron.
Partager cet article
Repost0
14 février 2007 3 14 /02 /février /2007 17:18


voici quelques photos
pas si récentes
de l'intérieur de la savonnerie.











ici je coupe le savon


je les mets à sécher pendant 4 semaines au moinsavant de les peser
et de mettre les étiquettes.









... et derrière cette vitre blanche
se trouve mon labo de production,

the soap kitchen comme on dit en anglais,
ma "cuisine de savon".
Partager cet article
Repost0
12 février 2007 1 12 /02 /février /2007 09:39
Depuis l'été dernier je me traîne avec la question
d'un présentoir pour mes savons.... pour des magasins, mais pourquoi pas non plus dans ma savonnerie.



















ça, c'est le présentoir que Patricia
du Panier Bio Villeneuvois a trouvé pour mes savons -
je le trouve pas mal....

Il faudrait que je me trouve un menuisier avec qui je peux me pencher sur ce projet...
J'en avais déjà trouvé un, mais depuis juin 06 j'attends la table qu'il m'avait promise pour la savonnerie;-)
- "c'est vite fait, dans 2 semaines tu l'auras"... *sourire*
Donc je repars à la case zéro.

Il faudrait que les savons ne puissent pas
se toucher latéralement
par contre,
afin qu'ils ne prennent pas l'odeur de leurs voisins.





Bon, je retourne voir mes filles qui sont malades aujourd'hui....
Dehors il pleut il pleut comme si c'était le déluge.






voici la vue depuis notre chambre....










c'est bien qu'il pleuve finalement,
cet hiver, on n'avait plus d'eau dans notre récupérateur de pluie fin décembre ...
donc on a dû arrêter la pompe et changer pour l'eau de ville --
c'est "normal" en été, mais en hiver!??
Partager cet article
Repost0
11 février 2007 7 11 /02 /février /2007 10:22
     SAPONARIA OFFICINALIS
     saponaire, Seifenkraut, soapworth, hierba jabonera.
     
      Elle fait partie de la famille des Caryophyllacées et
      on l'appelle aussi herbe à savon, herbe à foulon, saponière,
      savon de  fosse, savonnaire.
..
       Pline l'appelait Herba lanaria, l'Herbe au lainage.
    
     Selon Pierre Delaveau,
      le nom SAPONAIRE a été crée par des botanistes en 1562
      à partir de saponarius en latin tardif.
     
      C'est une herbacée très commune en France - elle pousse dans les   terrains humides et frais jusqu'à 1500 m d'altitude: au bord de l'eau,  dans les bois clairs, sur le bord des fossés, le long des champs.... 
Vivace par ses racines, elle disparaît chaque hiver pour réapparaître au printemps sous forme de vigoureux rejets de 40 à 60cm de haut.
Elles peuvent atteindre 1m de haut.
Selon L'herboriste Mulot, la saponaire contient beaucoup de Vitamine C.

Les fleurs: de couleur rose ou blanche, elles ont une odeur douce de framboise et de girofle. Elles se mangent en salade, autrefois on les utilisait aussi en brasserie.  Les fleurs séchées gardent un peu leur parfum, on peut les utiliser pour des potpourris.

Floraison:  à partir de juin jusqu'à la fin de l'été

Saponines: ce sont des détergents naturels qui adoucissent l'eau en même temps.
Racines (rhizome), tige et feuilles en contiennent, mais la plus grande concentration se trouve dans le rhizome. 
l'inconvénient de la richesse en saponines est leur toxicité importante qui peut aboutir à un arrêt cardiaque en cas d'ingestion accidentelle.  Heureusement, les intoxications à la Saponaire sont extrêmement rares, car elle est difficile à confondre avec d'autres végétaux comestibles et en plus elle a un très mauvais goût qui la rend immangeable.


Déterrez la plante en automne (ou en juin, selon l'herboriste Mulot), lavez soigneusement les racines, coupez-les en morceaux puis séchez-les au four ou sur un radiateur.  Ou achetez-les tout prêts chez un herboriste;-)


Utilisation en médecine:
Les médecins arabes l'utilisaient contre les dartres, les ulcères et même la lèpre.

Elle est un excellent dépuratif (= purifie et débarasse le sang des toxines) et elle est efficace contre  contre des maladies de la peau comme l'acné, le psoriasis et l'eczéma. 
L'application externe est d'un usage plus "serein" que l'utilisation en interne qui doit être préparé par un spécialiste en herboristerie à cause de sa toxicité.


Côté linge:
Bouillie dans de l'eau non calcaire, la saponaire donne un liquide savonneux pour nettoyer doucement les vieux tissus, dentelles ou tapisseries rares et délicates.
 
Ou on peut mettre les racines dans de petits sachets (comme du thé), les faire bouillir avec l'eau non calcaire et ensuite utiliser cette eau savonneuse pour laver le linge.

Le symbolique de la Saponaire:
- L'hygiène du corps et de l'esprit
- Offir un bouquet de Saponaire à quelqu'un c'est lui signifier qu'il doit prendre soin de lui.

La Saponaire dans la littérature:
Jean Giono décrit une belle scène de bain à la saponaire dans un rivière dans "Regain" (1930).
Quand je retrouve ce livre, je mettrai la citation ici... il doit être QUELQUE PART dans notre grande maison!

D'autres plantes à lessive
:
Le Lierre grimpant et le Marron d'Inde qui étaient jadis avec la Saponaire les plantes de prédilection des lavandières.


Sources:
B. Bertrand, "L'Herbier oublié - Secrets de plantes retrouvés", éd. Plumes de carotte, 2003.
L. Bremness, "Plantes aromatiques et médicinales", Bordas 2002.
M. Pierre/M. Lis, "Secret des plantes", 2004.
M-A. Mulot ,"Secrets d'une herboriste", éd. du Dauphin 1999.

Partager cet article
Repost0
8 février 2007 4 08 /02 /février /2007 18:15
... est close!

J'ai reçu un coup de fil ce matin de mon bureau de Poste -
 ils acceptent à nouveau que l'envoi de mes savons au tarif lettre.

Et ils me proposent même un partenariat maintenant ;-)

Je suis très contente et retourne à mon travail de comptabiité.
Partager cet article
Repost0
7 février 2007 3 07 /02 /février /2007 11:34
Qu'est-ce que j'étais remontée hier!

Mais il fallait bien que ça sorte car je me faisais d'énormes soucis depuis début janvier à ce sujet.
Et plus que j'avance dans la compta, plus je me rends compte que j'ai fait d'énormes pertes cette première année et ça me fait peur. 

J'ai pris donc le chien et j'ai fait une longue promenade avec lui pour avoir des pensées un peu plus claires.

Je devrais faire ça plus souvent!

Qu'est-ce qu'il était content,
et moi aussi --
de me sortir la tête de la compta
et des problèmes des envois
-- en plus, j'ai eu plusieurs clients qui m'ont avertie que leurs savons ont mis 5-7 jours en colissimo! 
zut alors...

Pendant cette promenade, j'ai décidé de ne pas baisser les bras, de continuer à croire à mon projet
et de me battre pour que je puisse aussi envoyer des savons en petites quantités.

Je viens d'écrire au receveur de la Poste pour lui exposer ma position par écrit.
J'ai, grâce à une ebayeuse  (merci Katia!) trouvé une jurisprudence qui dit clairement que la Poste doit accepter autre chose que du papier écrit dans leurs envois lettres si les dimensions sont respectées.

Je croise les doigts....
Partager cet article
Repost0
6 février 2007 2 06 /02 /février /2007 08:41













... c'est que l'un a le droit d'envoyer sa marchandise au tarif lettre et l'autre non!

Oh làlà, je suis toujours énervée contre la Poste qui me refuse depuis cette année
les envois en lettres.

Je pense je vais renoncer à envoyer gratuitement des échantillons,
à 5.10€ frais de colissimo, ce n'est pas raisonnable.

Pareil pour les petites commandes...
j'ai décidé de prendre 3.50€ de participation aux frais d'expédition et de supporter moi-même la différence avec les frais réels
afin de ne pas "chasser" d'éventuels acheteurs avec des frais de port trop élevés -

hier j'ai eu une dame au téléphone habitant pas trop loin d'ici, mais ne pas pouvant se déplacer...
elle m'a commandé UN savon.... *heum* je vais devoir payer 5.10 € de frais de colissimo.

Je suis en rage.
Et cela est très rare. J'essaie toujours de tout comprendre, de regarder l'autre position,
mais là je n'y arrive pas.
Je me sens discriminée.
Discriminée par rapport aux gens qui font du commerce avec les livres
et discriminée au niveau européen par rapport à mes collègues savonniers en Allemagne qui peuvent envoyer leurs savons jusqu'à 500g à 1,65€.

Je suis allée voir le receveur de notre agence, mais il est resté ferme,
oui, on a le droit d'envoyer des livres en lettre,
mais pas de savon.
Non, c'est pas les dimensions de l'envoi qui comptent, c'est le contenu.

Et pourquoi un éditeur de livres
a l'avantage de payer moins de frais de port pour sa marchandise qu' un artisan qui produit du savon?


Bizarre bizarre, quand je veux envoyer des savons ailleurs qu'en France,
la Poste française accepte au tarif letttre les marchandises (jusqu'à 2kg) !

Malheureusement je suis dépendante de la Poste,
habitant en pleine campagne...
si j'avais mon atelier à Paris, je serais moins dépendante de la saison touristique qu'ici - et il faut vivre en hors-saison aussi!






 




Partager cet article
Repost0
3 février 2007 6 03 /02 /février /2007 23:23
 
j'ai craqué sur ebay pour ce vieux seau avec l'inscription SAVON ARMA

 il est arrivé aujourd'hui...
... il est pas beau...?!

J'ai déjà toute une collection de vieux objets qui se rapportent au savon
ou au lavage d'autrefois... c'est plus fort que moi, j'ai du mal à résister!

Au premier étage de ma savonnerie attendent des vieux vieux savons avec des drôles de noms (Savon l'Abeille, savon la girafe, le beffroi etc.) - l'édit de Napoléon par rapport au savon de Marseille, des tampons de savon et bien d'autres que je trouve le temps pour leur trouver une place bien sympa dans ma savonnerie! 

tiens,
une photo de mon mari
au premier étage de la savonnerie
mi-juin 2006,
l'installation officielle de SAPONAIRE était le 1er juin...

rassurez-vous, entretemps, il y a du plancher en haut
 - du châtaigner car il faut pas le traiter contre les insectes -
et je n'ai plus de mal à y porter tous les trésors que je trouve chez ebay & compagnie ;-)
 
Partager cet article
Repost0